Antonin Stahly

img_0772Antonin Stahly, artiste éclectique, débute sa carrière en 1985, à l’âge de 9 ans. Il interprète alors le rôle de l’Enfant dans l’oeuvre théâtrale puis dans le film Le Mahabharata de Peter Brook, avec qui il a collaboré jusqu’en 2005, comme acteur et musicien, dans de nombreux spectacles qui ont fait le tour du monde, tels que La Tragédie d’Hamlet, Le Grand Inquisiteur, La Mort de Krishna et Tierno Bokar.
Photos et collages Lisa Roze
Il commence à étudier le violon à l’âge de 5 ans avec Yukari Tate, puis avec Ami Flammer, à Paris. En 1997, il reçoit la prestigieuse bourse d’étude Fulbright et part étudier auprès de Stanley Ritchie, à l’Indiana University de Bloomington, aux États-Unis, où il obtient le Performer’s Diploma.
En 2001, à la demande de Peter Brook, il part en Inde et en Turquie à la recherche d’instruments oubliés et découvre l’esraj de Tagore et le rebab de Rûmî, qu’il apprend à jouer avec leurs derniers maîtres ; il est, à ce jour, l’une des rares personnes en Occident à savoir en jouer. Il fabrique lui-même ses instruments, grâce à un apprentissage en lutherie à New York, au côté de Robert Brewer Young.

En collaboration avec le peintre Desmond Lazaro, il conçoit, pour la National Art Gallery de New Dehli, Les Trois Cordes, un concert où il joue trois instruments (le violon baroque, l’esraj du Bengale et le rebab turc) accompagné d’une projection de trois films muets, dédiés aux miniatures sacrées de différentes traditions. Ce concert s’est développé sur plusieurs années, à partir de 2005, et a été joué en France, en Italie et en Inde, lors de différents festivals.
À Naples, en 2009, avec la metteuse en scène Annalisa D’Amato, il fonde la compagnie internationale de théâtre, musique et danse, The Enthusiastics. C’est ainsi que naît le spectacle Io Non Sono, une dramaturgie contemporaine dédiée au non-dualisme Neti Neti, écrite et mise en scène par Annalisa D’Amato. Cette rencontre signe pour lui un tournant majeur et la découverte d’un nouveau théâtre qu’ensemble ils continuent de développer et de produire aujourd’hui.
Musicien inspiré, il compose pour des films documentaires, pour le cinéma d’art et d’essai ou d’animation (L’Arte della Felicità d’Alessandro Rak, a reçu le prix du meilleur film d’animation lors des European Film Awards en 2013). Il a par ailleurs réalisé un documentaire, Coconut: a Tree of Life, dont l’action se déroule au Kerala, dans le sud de l’Inde et qui décrit le cycle de la vie et l’interrelation entre l’homme et son environnement.

Il est membre du Cholamandal Artists’ Village – centre pour l’Art Contemporain à Chennai, en Inde – ainsi que de plusieurs ensembles musicaux, dont le New York Collegium, le Barcelona Barroc et Sporto Kantes. De la musique baroque au rock électro, en passant par les musiques de Peter Brook, il affiche tout son talent en parcourant les styles les plus divers.
Il a fabriqué son violon avec Robert Brewer Young, à New York, et joue les archets de Michel Groppe, archetier à Metz, et de Michelle Speller, à Vancouver.